Bouche Bée

COMPAGNIE CARACOL
Spectacle familial à partir de 7 ans
Durée 1h - Création 2006 


Textes J.-J. Fdida et F. Vidal
Mise en scène
Jean-Jacques Fdida
Jeu
Lital Tyano et Francine Vidal
Costumes
Pauline Pô, J. Hamelin, G. Ravard
Création lumières
Uri Rubinstein
Régie
Patrick Chaillou


Dès les premières lueurs, deux voix percent le silence, d’un souffle, le spectacle commence. Deux femmes racontent : partages de parole, paroles du corps, corps en jeux, jeux de langues, langue des signes… En mêlant les mots aux gestes, la parole aux émotions, elles racontent le pourquoi de la langue et elles croquent à pleines dents ces histoires d’appétits dévorants, de mères, d’enfants, et elles nous emmènent jusqu’au pied de la Tour de Babel, où dit-on, tous les langages ont été créés. Sur scène est posé un sol de bambou aux beaux reflets, unique support de ces rêves en trois dimensions et aux mille sons. Un spectacle où l’on boit les paroles, où l’on rit de toutes ses dents, où l’on se surprend à mâchonner des mots, et qui sait, où l’on s’étonne au point… d’en rester bouche bée ?


EXTRAITS DE PRESSE
« C’est beau, poétique, tendre, rigolo, émouvant, surprenant. Cinquante-cinq minutes qui pourraient et même devraient durer une éternité. Une mise en scène de Jean-Jacques Fdida toute en gestes et danses. Un décor fait de chants, de rires, rimes et grimaces. Tout en inventions, trouvailles, et ficelles d’imaginaires. Avec du talent, du grand, bref quelque part du génie… Lital Tyano et Francine Vidal ? Deux fées polyglottes… Elles vous décrochent la lune, repeignent le ciel aux couleurs de la vie. Avec elles, la parole a des ailes. Celle du merveilleux, du bonheur et de douces terreurs.»
La Montagne

« Pari tenu pour ces deux comédiennes-conteuses qui incarnent avec vivacité et finesse chacune des histoires qu’elles racontent. Pour donner corps à leurs paroles, elles se sont données un simple tapis de bambou qui ressemble à un bout de terre. En creux de ce spectacle, dans le silence entre deux histoires, se profile une question : comment le langage a été créé ?» 

La grande oreille